Archives de Tag: ville

Lédignan village sans pesticide

20131211-200941.jpg

C’est avec une certaine fierté que les agents municipaux ont installé aux entrées du village des panneaux « village sans pesticide ».

Le désherbage à la main est un travail beaucoup plus long et pénible qu’avec des produits chimiques.
Pourtant le jeu en vaut la chandelle puisqu’il s’agit de protéger la santé des agents et celle des Lédignanais, de préserver la ressource en eau, l’environnement et la biodiversité.

Aujourd’hui 154 communes du Languedoc Roussillon se sont lancées dans la définition de leur PAPPH mais seulement 38 ,dont Lédignan,sont au « zéro phyto ».

Lire l’article du MidiLibre

Publicités

Les transports en commun gratuits, pour moins de 42 € d’impôt par an

20130219-155240.jpg

Tallinn, la capitale de l’Estonie, a mis en place la gratuité des transports en commun depuis le 1er janvier 2013.

Selon les données de flux de trafic, le nombre estimé de véhicules à Tallinn a diminué d’environ 10% de Décembre 2012 à Janvier 2013.
Ce chiffre inclut les véhicules de transport public, mais puisque leur nombre est resté le même, cela signifie que le nombre total de véhicules en circulation a diminué notablement.

419.830 personnes vivaient dans Tallinn au 1er Janvier, soit 0,9% de plus qu’il y a un an, ce qui pourrait être lié à l’introduction du transport public gratuit pour tous les résidents.
En effet, l’augmentation du nombre de la population a été plus rapide dans les derniers mois de l’année, de 366 en Octobre, 475 en Novembre et 1248 en Décembre.

Tous les élèves estoniens jusqu’à l’âge de 19 ans ont également le droit au transport gratuit à Tallinn.

Lire l’article Carfree.fr

Vous en rêvez, ils l’ont fait !

20130110-141338.jpg

Tallinn est, depuis le 1er janvier, la première capitale européenne à instaurer la gratuité des transports publics sur l’ensemble des lignes de bus et de tramway pour tous ses habitants.

Les recettes de la vente de tickets ne couvraient qu’un tiers des frais de fonctionnement du réseau et il s’agit de limiter l’usage de la voiture en ville.
Les 419 830 citoyens domiciliés dans la capitale estonienne et tous les futurs résidents peuvent bénéficier de cette gratuité après avoir acquitté la somme de deux euros pour obtenir une carte verte spéciale.

Son maire Edgar Savisaar, chef d’un parti d’opposition de centre gauche, est l’un des principaux critiques du gouvernement de centre droit.
Lire l’article de Libération

Note aux Messins

Le vrai et le faux sur la gestion de la Ville de Metz20121031-222851.jpg

Depuis 2008, la municipalité s’est engagée dans une gestion responsable en confortant la situation financière de la ville tout en développement des services nombreux aux messins et en engageant des investissements majeurs pour l’Avenir.

Un document circule sur la toile qui met en regard des chiffres sélectionnés avec des appréciations orientées. Cette juxtaposition de données, certes factuelles mais sans lien avec la dimension humaine, ne donne pas une image sincère de l’état des finances de la Ville. On fait dire ce que l’on veut aux chiffres par une présentation comptable sans mise en perspective politique.

Pour vous convaincre que la ville de Metz est particulièrement bien gérée, nous pourrions nous contenter de vous présenter le graphique ci dessous.20121031-223406.jpg
Mais nous voulons être complets et transparents. C’est pourquoi nous vous proposons ce lien pour télécharger la note de l’EPAM.

Et si la consommation frugale était dans l’usage partagé

20120530-151300.jpg

Véhicule en libre-service

Être propriétaire d’une automobile ça coûte environ 5 000 € par an.
 » Achèteriez-vous une vache pour boire un verre de lait ?  »

« En Lorraine, aucune agglomération n’avait la taille critique suffisante. Nous avons donc choisi d’associer Metz et Nancy. » Thionville, Vandœuvre et Laxou se sont accrochées au train.

Les collectivités partenaires ne subventionnent pas directement le service, mais elles sont actionnaires de la société coopérative et ont appuyé financièrement son lancement. L’objectif politique est de « réduire de 1 % le parc automobile de nos cités », annonce René Darbois, adjoint au maire de Metz chargé de développement durable.
Lire l’article