Archives de Tag: Financement

Barbara met sa réserve en pleine lumière

20130221-165749.jpg

La députée socialiste du Doubs, Barbara Romagnan, publie ce jeudi sur son blog le détail des montants et destinataires de sa «réserve parlementaire», cette enveloppe dont disposent les députés pour financer associations ou projets.

Douze collectivités et cinq associations se partagent les 130000 euros à disposition de la députée.
«Il m’a parfois été nécessaire d’arbitrer pour soutenir le maximum de projets sans pour autant saupoudrer les crédits, et en tenant compte du plafond annuel de la réserve parlementaire»

À l’été 2009, en plein scandale sur les notes de frais des parlementaires britanniques, trois socialistes – Arnaud Montebourg, Jean-Jacques Urvoas et René Dosière – avaient détaillé leur IRFM, soit «l’indemnité représentative de frais de mandat», d’un montant de 6412 euros par mois et par députés.
Sur cette enveloppe, servant par exemple à financer leur permanence ou s’acheter leur costume, les parlementaires ne sont toujours pas soumis à la transparence…

Lire l’article de Libération

Publicités

Pourquoi les banques refusent d’être scindées ?

20130129-215404.jpg

Par Gaël Giraud

Les grandes banques françaises veulent convaincre François Hollande de limiter sa promesse de campagne au cantonnement de leurs activités dangereuses dans des filiales distinctes.

Elles craignent pour la rentabilité de leurs activités de marché si elles étaient effectivement scindées : elles seraient contraintes de se refinancer davantage (à encours de crédit constant), ce qui a un coût, et – n’ayant plus la garantie de l’État – à un taux plus élevé (celui du refinancement sur le marché interbancaire).

En réalité, beaucoup de directeurs financiers ont eu la prudence de conserver des lignes de crédit traditionnelles. Peugeot, par exemple, peut toujours effectuer des tirages de cash auprès de la BNP. Et si une véritable scission devait les pénaliser, ne serait-ce pas à la Banque publique d’investissement de jouer le véritable rôle de banque de marché au service des industries françaises ?
Lire l’article de Revue-Projet

L’Espagne coule, nous ne voulons pas nous noyer avec elle

20120912-164351.jpg

Politiquement, les Catalans ne tolèrent plus le fait qu’une partie importante de leurs revenus serve à financer le rattrapage des régions moins favorisées. Ce « déficit fiscal » que le gouvernement de la coalition nationaliste CiU, revenue au pouvoir en 2010, évalue à 16 milliards d’euros annuels, soit 8 % du PIB régional, passe d’autant plus mal que la Catalogne n’échappe pas à la crise.

Pourtant elle reste la égion la plus endettée d’Espagne, incapable de réduire son déficit public en 2011, fermée aux marchés financiers, elle a dû demander au début du mois de septembre une aide de 5 milliards d’euros pour refinancer ses crédits arrivés à échéance. Une posture délicate pour exiger du gouvernement davantage d’autonomie.
Lire l’article du Monde

Sur Sarko-Kadhafi, les médias français étrangement timides

20120430-132930.jpg

Voyons chez les québecois

PARIS – Ex-dignitaire libyen proche du colonel Kadhafi, Bachir Saleh, qui a démenti avoir été destinataire d’une note citée par Mediapart à propos d’un soutien libyen à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, est recherché par Interpol pour fraude et se trouve actuellement en France.

Le Niger lui a délivré un passeport «sur le conseil et la pression d’un pays européen» avant de l’annuler. Le passeport «disait qu’il était un conseiller (politique) bien qu’il n’ait jamais été» conseiller du gouvernement du Niger.
Saleh aurait finalement obtenu «au nom du regroupement familial» un titre de séjour en France où il serait arrivé en provenance de l’île tunisienne de Djerba dans des conditions difficiles à établir.

Selon le document en arabe publié samedi par Mediapart, ont participé à cette réunion côté libyen, «le directeur des services de renseignements libyens (Abdallah Senoussi, ex-chef du renseignement militaire et beau-frère de Kadhafi actuellement détenu en Mauritanie, ndlr) et le président du Fonds Libyen des investissements africains (Bachir Saleh, ndlr), et du côté français M. Brice Hortefeux et M. Ziad Takieddine».
Lire l’article

Sarkozy-Kadhafi, c’était le bon temps

D’anciens hauts responsables, aujourd’hui dans la clandestinité, ont accepté de communiquer à Mediapart ce document.

Ci dessous, la traduction intégrale du document,

———————————————————————

Jamahirya arabe libyenne populaire glorieuse

« Pas de démocratie sans conférence populaire »

Date : 10. 12. 2006

Correspondant à : 10. 12. 1375

N° 1917 68 P

Service de la sécurité extérieure

Frère / Président du Fonds libyen des investissements africains

Que la paix soit sur vous…

En référence aux instructions émises par le bureau de liaison du comité populaire général concernant l’approbation d’appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, Monsieur /Nicolas Sarkozy, pour un montant d’une valeur de cinquante millions d’euros.

Nous vous confirmons l’accord de principe quant au sujet cité ci-dessus, et ce après avoir pris connaissance du procès-verbal de la réunion tenue le 6. 10. 2006, à laquelle ont participé de notre côté le directeur des services de renseignements libyens, et le président du Fonds libyen des investissements africains, et du côté français, Monsieur /Brice Hortefeux, et Monsieur /Ziad Takieddine, et au cours de laquelle un accord a été conclu pour déterminer le montant et le mode de paiement.

Que la paix soit sur vous et la miséricorde de Dieu et ses bénédictions…

Moussa Imuhamad Koussa

Chef du service

de la sécurité extérieure

———————————————————————

Lien vers Médiapart