Archives de Tag: Gouvernement

Le Parti socialiste est-il en danger ?

Les désaccords sur la ligne politique choisie par François Hollande pourraient conduire, à terme, à des recompositions à gauche.

20140624-154527-56727085.jpg
Les députés PS frondeurs (de gauche à droite) Jean-Marc Germain, Arnaud Leroy, Laurent Baumel, Jérôme Guedj, Pouria Amirshahi et Christian Paul ont été reçus par Manuel Valls. La contestation pourrait s’amplifier à l’approche du congrès du PS.

Confronté à cette fronde, « la gauche peut mourir » a dit le premier ministre.

La fracture sur la politique économique, « date du tournant de la rigueur en 1983 et de la difficulté à mener une politique de relance dans un seul pays ».
« La ligne de fracture est habituelle avec l’aile gauche du PS à chaque période d’exercice du pouvoir ».

La contestation devrait s’amplifier à l’approche du congrès du PS, qui pourrait se tenir en juin 2015, voire début 2016, après les élections régionales.
« Nous voyons se dessiner un courant droitier autour de Manuel Valls et une aile gauche constituée de proches de Martine Aubry et de députés déçus ».

Lire l’article de La Croix

Publicités

Le gouvernement veut faciliter l’accès au crédit pour les collectivités

20131120-161036.jpg

Encouragé par l’Elysée, le ministère de l’économie et des finances va assouplir les conditions d’éligibilité à l’enveloppe de 20 milliards d’euros de crédits à très long terme (de plus de 20 ans et jusqu’à 40 ans) mise à disposition du secteur public local, depuis avril, par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), afin de financer des projets d’investissements lourds.

M. Emmanuelli a notamment bataillé dur depuis huit mois sur ce terrain, pour venir à bout de l’empilement de règles et de doctrines qui, selon lui, bloquaient tous les projets locaux pour des raisons bureaucratiques.

« Le fonds d’épargne est demandeur de demandeurs ! », avait déclaré le député des Landes, en octobre, lors du congrès annuel de l’Union sociale pour l’habitat à Lille. « La consommation de l’enveloppe de 20 milliards n’est pas à la hauteur de nos attentes », avait-il ajouté.

Lire l’article du Monde

Différents points de vue, c’est vous qui voyez

Accord sur l’emploi, Parisot réclame des « modifications » au gouvernement.
20130319-160052.jpg
« Les dispositifs liés à la mobilité interne ou aux accords de maintien dans l’emploi ne paraissent pas sécurisés juridiquement. »
Lire l’article du Monde

Gérard Filoche présente l’accord sur la compétitivité et l’emploi.
20130319-160258.jpg
« Rarement un accord national interprofessionnel aura entériné autant de reculs pour les salariés. »
Voir la vidéo de Médiapart

ACCORD SUR LA SÉCURISATION DE L’EMPLOI : UN RENOUVEAU POUR LA DÉMOCRATIE SOCIALE EN FRANCEPS ANI

Là où la droite ne jurait que par la stigmatisation, la gauche croit au progrès par la négociation.

Fiches_Argu_SECURISATION_EMPLOI

Alcatel-Lucent, des dizaines d’années de recherches et d’investissements publics hypothéquées

20121222-175356.jpg

Menacé de cessation de paiement, Alcatel-Lucent a négocié une ligne de crédit de 1,6 milliards auprès d’un consortium de banques. Pour obtenir ce prêt, le groupe a hypothéqué une partie de ses actifs dont sa propriété intellectuelle. Une véritable mine d’or de 29000 brevets télécoms, en particulier mobiles, évaluée à au moins 5 milliards d’euros..

L’opération est pilotée par Goldman Sachs, lourdement impliqué dans la crise grecque, en compagnie de la banque Crédit Suisse, experte en évasion fiscale.
« Nous avons vu avec Nortel ce que devient une firme qui se sépare de ses brevets, a réagi Isabelle Guillemot, secrétaire du comité européen. C’est très inquiétant que l’on se mette entre les mains d’un Goldman Sachs. Nous avons affaire à des prédateurs. »
Lire l’article d’Usine Nouvelle

L’agence de notation Standard and Poor’s a mis sous surveillance négative l’ensemble des notes de crédit de la société Alcatel-Lucent.
Le groupe doit faire face à un remboursement de 2,1 milliards d’euros dans les 24 prochains mois.
« Un défaut de paiement n’est pas à exclure d’ici 2015. »
Lire l’article de d’Easy Bourse

Le gouvernement examine des alternatives visant à sécuriser les actifs stratégiques d’Alcatel-Lucent comme l’activité câbles sous-marins.
L’Etat aurait sollicité l’opérateur France Télécom, dont il est actionnaire, afin que ce dernier procède au rachat de ces actifs stratégiques.
Des représentants des deux groupes se sont réunis ce jeudi 20 décembre à Bercy.
Lire l’article de ZD Net

EADS, nouvelle gouvernance en dissonance

20121220-115412.jpg

La signature d’un nouvel accord sur la gouvernance du groupe d’aéronautique et de défense EADS entre les Etats (France, Allemagne et Espagne) et l’organisation de la sortie annoncée des deux actionnaires industriels historiques (Daimler et Lagardère) est saluée par les marchés.

« La société retrouve un conseil d’administration qui pourra travailler uniquement pour son bien et pour celui de ses actionnaires, avec la mise en place d’une vraie politique de retour pour les actionnaires, y compris ceux du flottant (70% à terme). » Lire l’article Les Échos

Son de cloche légèrement différent dans ce monde de la finance
Moody’s Investors Service annonce avoir abaissé la note long terme senior non garantie d’EADS (Euronext: EAD.NX – actualité) de « A1 » à « A2 » suite à l’annonce concernant la recomposition du capital et la gouvernance du géant de l’aéronautique. La perspective reste « stable ». « Si EADS continuera d’être d’une importance stratégique pour les deux gouvernements français et allemand, nous croyons que les changements prévus se traduiront par un plus faible degré d’influence et de contrôle des gouvernements une fois mis en oeuvre, et un accent accru sera mis sur les objectifs commerciaux. Par conséquent, la dégradation de la notation reflète les attentes inférieures en terme de soutien éventuel des gouvernements », déclare Russell Solomon, vice-président chez Moody’s.

La CFDT est inquiète, lire sa déclaration.