Archives de Tag: sécurité

Suisse, un référendum pour une économie de cotisation sociale. Les syndicats sont contres.

20130527-104539.jpg

Une initiative populaire a récolté suffisamment de signatures pour soumettre à un référendum la proposition d’un revenu de base inconditionnel d’environ 2.000 euros par mois pour chaque Suisse.
Si le texte est adopté, les autorités politiques ont l’obligation de le mettre en oeuvre

Cette initiative s’inspirent des thèses de l’utopiste français Charles Fourier (1772-1837). Le Revenu de base inconditionnel remplace le filet de la sécurité sociale, et « supprime les contrôles avilissants ».

« Les salariés devront continuer à travailler 40 heures par semaine, mais pour un salaire nettement inférieur », estime Thomas Zimmermmann, porte-parole de l’Union syndicale suisse.
Selon Myret Zaki, rédactrice en chef adjointe de la revue suisse Bilan, « il s’agit d’un projet dogmatique qui crée une mentalité de rentier ».

Lire l’article L’Echo

Publicités

DESINTOX

PS riposte

le CDI ne va pas disparaître avec la loi sur la sécurisation de l’emploi !

Les entreprises seront encouragées à embaucher en CDI par la loi de sécurisation de l’emploi. En effet, elle prévoit :

  • Une hausse des cotisations patronales sur les contrats courts
  • Un allègement temporaire des cotisations patronales pour les jeunes embauchés en CDI
  • Un meilleur encadrement du travail partiel

Le CDII permet de créer un contrat de travail durable conclu sur la base d’un CDI par les salariés de secteurs très spécifiques qui connaissent des variations d’activité importantes durant l’année : tourisme, productions saisonnières, formation, etc. Il ouvre donc les mêmes droits que le CDI aux salariés qui en bénéficient.

Lire l’article complet

Différents points de vue, c’est vous qui voyez

Accord sur l’emploi, Parisot réclame des « modifications » au gouvernement.
20130319-160052.jpg
« Les dispositifs liés à la mobilité interne ou aux accords de maintien dans l’emploi ne paraissent pas sécurisés juridiquement. »
Lire l’article du Monde

Gérard Filoche présente l’accord sur la compétitivité et l’emploi.
20130319-160258.jpg
« Rarement un accord national interprofessionnel aura entériné autant de reculs pour les salariés. »
Voir la vidéo de Médiapart

ACCORD SUR LA SÉCURISATION DE L’EMPLOI : UN RENOUVEAU POUR LA DÉMOCRATIE SOCIALE EN FRANCEPS ANI

Là où la droite ne jurait que par la stigmatisation, la gauche croit au progrès par la négociation.

Fiches_Argu_SECURISATION_EMPLOI

Sale temps sur Borny

Borny ne figure pas dans la liste des zones de sécurité prioritaires (ZSP) créées par le gouvernement.

20121116-175423.jpg

Photo R.L.

Lettre ouverte de Jean-Michel Toulouze à Manuel Valls

20121116-175617.jpg C’est en tant qu’élu local que je vous adresse ce courrier. Conseiller Général de la Moselle (canton de Metz 4), j’ai sur ce territoire le quartier de Metz Borny. Ce quartier où vit un messin sur sept (19000 personnes) concentre l’ensemble des difficultés que l’on rencontre dans les cités (taux de pauvreté élevé et en croissance, taux de chômage important, peu de mixité sociale, …), avec des problèmes de sécurité accentués par un trafic de drogues en tout genre et bien établi. Les habitants de ce quartier souffrent au quotidien, avec des occupations prolongées de l’espace public, des entrées d’immeubles squattées couplées à des pressions sur les locataires.
La situation devient intolérable. Les habitants ont besoin d’un signal fort de l’Etat marquant la fin de la dégradation des conditions de vie et de sécurité du quartier et le début du retour à une vie normale.
De plus, le quartier de Metz Borny est considèré par les forces de police comme l’un des points de trafic les plus important de l’Est de la France.
J’ai été en juillet déjà très surpris et même choqué que Borny ne soit pas désigné pour la mise en place des premières ZSP. J’attendais avec confiance la deuxième vague marquant l’extension de ces zones.

Lire la suite

« Notre boulot n’est pas la ‘provocation’, mais simplement… faire Charlie Hebdo »

Le directeur de Charlie Hebdo, Charb, a annoncé mercredi que le site internet de l’hebdomadaire, était « bloqué car il a été piraté », après l’annonce de la publication de caricatures du prophète Mahomet.

« Si on commence à se poser la question de savoir si on a le droit de dessiner ou pas Mahomet, si c’est dangereux ou pas de le faire, la question d’après ça va être ‘est-ce qu’on peut représenter des musulmans dans le journal ?’, puis la question d’après ça va être ‘est-ce qu’on peut représenter des êtres humains dans le journal ?’, etc., et à la fin on ne représentera plus rien, et la poignée d’extrémistes qui s’agitent dans le monde et en France aura gagné ».

Pour éviter tout incident, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, a décidé de renforcer la sécurité autour des locaux de l’hebdomadaire.

À noter que le délit de blasphème est encore inscrit dans le droit local en Alsace Lorraine.

Lire l’article du Monde