Archives de Tag: femme

En Slovaquie, des femmes Roms stérilisées de force

20121214-170100.jpg

Dans ce genre d’histoire, on se dit spontanément «ce n’est pas possible…». Non seulement c’est bien réel mais cela existe depuis fort longtemps. Le 14 juillet 1933, le régime nazi vota une loi couchant noir sur blanc une politique de stérilisation forcée des femmes roms. Ce n’est qu’en 2005 qu’une loi a inscrit l’obligation pour un médecin de recueillir le consentement éclairé d’une patiente avant de la stériliser.

L’avocate Vanda Durbakova, porte parole de l’ONG « le Centre pour les droits civils et les droits de l’homme », répète inlassablement, depuis près de dix ans, que des femmes roms slovaques ont été massivement victimes de stérilisations forcées, et qu’il y a très peu de raisons pour qu’elles ne le soient pas encore aujourd’hui.
En pleines contractions, et à quelques minutes d’une césarienne, un médecin leur expliquait qu’à l’avenir une autre intervention de ce type leur serait fatale. Epuisées, inquiètes, ces femmes signaient le document qu’on leur présentait et, à l’issue de l’accouchement, elles étaient stérilisées.

«Les Roms font beaucoup d’enfants uniquement pour obtenir davantage de prestations familiales.» Plusieurs députés slovaques ont suggéré de réduire ces prestations pour les familles roms. «Les Roms ont une sexualité débridée, au point que les femmes sont obligées d’être constamment enceintes pour retenir leur mari à la maison.»

Des témoignages racontent comment les patientes roms étaient placées dans des chambres séparées, interdites de partager les toilettes ou le repas des autres femmes soignées dans l’hôpital. Ils relatent également comment des médecins limitaient volontairement leur nombre d’heures de consultation pour les roms, sans parler des récits d’insultes et de coups.
Lire l’article de Libération

Publicités

La prostitution, une atteinte aux droits de l’homme

Najat Vallaud-Belkacem veut rendre illégal le recours à des prostituées en France, pays qui pour l’instant ne réprime pas cette activité. PHOTO AFP

La ministre du Droit des femmes appelle le gouvernement à « se donner les moyens » de faire disparaitre la prostitution.

Durant la campagne, François Hollande avait expliqué que «disposer librement du corps d’une autre personne» contre paiement était «dans les textes internationaux, (…) une atteinte aux droits humains».

Les indépendantes du Bois de Boulogne défendent «le droit à disposer de son corps» et estime que ces prostituées, qui grâce à leur activité «ont un niveau de vie certain», ne sont «pas prêtes à l’abandonner pour accepter un revenu minimum».

Pour l’Amicale du Nid, l’abolition «est un chantier pour lequel il faut des moyens législatifs et financiers». Cela passe notamment par la pénalisation des clients, la lutte contre le proxénétisme, plus de moyens pour accompagner une reconversion des prostituées.

Lire l’article de La Voix Du Nord

Pacte pour l’égalité

À l’invitation de l’AEMF, Association Entraide et Mouvement des Femmes, samedi 14 avril 2012, de 15h à 18h, à l’Hôtel de Ville de Metz. Grand Salon (1er étage)

Deux tables rondes :

Égalité professionnelle, syndicale et politique

Partage de la culture de l’égalité et de la parité