PSA Metz Borny: Michel Liebgott écrit au PDG

Le site du PS Moselle reproduit la lettre envoyée par Michel Liebgott, député de la Moselle, au PDG de PSA, Philippe Varin.

 

 

En voici la teneur:

Monsieur le Président Directeur Général,

Après vous avoir sollicité, il y maintenant près de deux ans, dans vos anciennes responsabilités de Directeur Général de CORUS à propos des investissements désormais engagés pour le passage à la production de rails de 108 m à l’usine de Hayange, je reviens vers vous dans votre nouvelle fonction de PDG de Peugeot.

Comme nombre de mes collègues élus lorrains, toutes sensibilités politiques confondues d’ailleurs, je veux en effet attirer votre attention sur la situation de l’usine Peugeot de Metz. Il s’agit d’une usine installée en Lorraine depuis 35 ans fabriquant des boîtes de vitesse (1.3 millions par an) et qui a acquis au fil du temps une grande renommée quant à la qualité de ses produits.

Le groupe que vous dirigez doit prochainement se décider quant à de nouveaux investissements, de l’ordre de 240 millions d’euros d’après la presse locale, pour la fabrication d’une nouvelle génération de boîtes de vitesses et doit notamment se déterminer quant à son lieu de fabrication.

Avec ce courrier, j’entends défendre l’usine Peugeot Metz comme lieu d’implantation de cette nouvelle technologie (boîte à double embrayage) car elle possède de vrais atouts pour cela. Outre la qualité de son personnel qualifié, celle-ci se situe en effet dans un bassin industriel où le secteur automobile occupe une place très importante.

De surcroît, il semblerait d’après les informations qui m’ont été données par les représentants des organisations syndicales que j’ai rencontrés, que, contrairement à un autre site susceptible d’accueillir également ces nouvelles lignes de fabrication, l’adaptation des bâtiments à cette nouvelle production y soit particulièrement aisée.

Autant d’arguments qui plaident pour cette usine qui serait par cette décision d’investissements nouveaux, renforcée et ce pour le plus grand bien de ses salariés et de nos territoires, si durement éprouvés par la crise et les restructurations militaires.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Président Directeur Général, en l’expression de ma très haute considération.

Michel LIEBGOTT

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s