Archives de Catégorie: Actualités

Le Parti socialiste est-il en danger ?

Les désaccords sur la ligne politique choisie par François Hollande pourraient conduire, à terme, à des recompositions à gauche.

20140624-154527-56727085.jpg
Les députés PS frondeurs (de gauche à droite) Jean-Marc Germain, Arnaud Leroy, Laurent Baumel, Jérôme Guedj, Pouria Amirshahi et Christian Paul ont été reçus par Manuel Valls. La contestation pourrait s’amplifier à l’approche du congrès du PS.

Confronté à cette fronde, « la gauche peut mourir » a dit le premier ministre.

La fracture sur la politique économique, « date du tournant de la rigueur en 1983 et de la difficulté à mener une politique de relance dans un seul pays ».
« La ligne de fracture est habituelle avec l’aile gauche du PS à chaque période d’exercice du pouvoir ».

La contestation devrait s’amplifier à l’approche du congrès du PS, qui pourrait se tenir en juin 2015, voire début 2016, après les élections régionales.
« Nous voyons se dessiner un courant droitier autour de Manuel Valls et une aile gauche constituée de proches de Martine Aubry et de députés déçus ».

Lire l’article de La Croix

«En direct de Mediapart» : le débat Cambadélis-Cosse-Mélenchon

14 MAI 2014 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART

À moins de deux semaines des élections européennes, les trois dirigeants des partis de gauche représentés au Parlement – Jean-Christophe Cambadélis, Emmanuelle Cosse et Jean-Luc Mélenchon – ont débattu pendant plus de deux heures sur Mediapart. Sur l’Europe évidemment, mais aussi sur les conditions du dialogue des gauches françaises.

Débat animé par Frédéric Bonnaud, Edwy Plenel et la rédaction de Mediapart. Les européennes seront-elles une réplique des municipales pour le Parti socialiste ? Pourquoi les écologistes et le Front de gauche ne profitent-ils pas des défaites du PS ? Comment reconstruire un projet et une dynamique commune ? La gauche de gouvernement est-elle condamnée à se renier au nom du « réalisme » ? Quelles sont les alternatives à gauche du PS ? Débat avec : Jean-Christophe Cambadélis (PS), Emmanuelle Cosse (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche, parti de gauche).

Voici quatre temps forts de l’émission :

1. Échange Mélenchon-Cambadélis sur le traité transatlantique

2. Cambadélis : « Les 3 % de déficit, c’était du doigt mouillé »

3. Mélenchon à Cambadélis : « L’Europe, c’est la guerre ! »

4. Cambadélis, Cosse et Mélenchon échangent sur l’euro

>>

Lien d’accès à l’intégralité de l’émission sur le site Médiapart

François Hollande : « L’Europe que je veux »

20140515-142626.jpg

François Hollande, à Bruxelles | Alain Jocard/AFP

Le 8 mai 1945, au terme de six années d’un conflit sanguinaire et barbare, la paix était proclamée.
A cause des pertes effroyables liées aux combats, aux bombardements et au martyre des civils, qui ont culminé dans la Shoah, les pays européens sortaient de la guerre décimés, leur jeunesse sacrifiée et leur économie ruinée.

Les villes ont été rebâties, le niveau de vie a décuplé, la disparition des frontières a assuré la libre circulation des personnes, et la multiplication des échanges a favorisé le retour à la prospérité.

L’Europe s’est élargie. Elle est devenue le plus vaste ensemble d’Etats démocratiques et la plus grande économie du monde.

Lire l’article du Monde

Gattaz juge ses propres efforts, et prend le parti d’en récolter des fruits

20140506-232241.jpg

Le patron du Medef a augmenté sa rémunération de 29% l’an dernier.

François Hollande évoque le salaire de Pierre Gattaz :
« On ne peut pas demander la baisse du SMIC, voire sa suppression, et en même temps considérer qu’il n’y a pas de salaire maximum. »
« Ça c’est un principe qui est contraire à l’idéal même de la république. »

Lire l’article des Échos

Impôts : le paiement de la taxe à 75 % reporté de plusieurs semaines

20140501-092520.jpg

Bercy, qui a toujours été réservé sur cette taxe, vient d’en décaler le paiement de plusieurs semaines.

Fixée initialement au 30 avril, la date de dépôt de la déclaration et du versement de la taxe a en effet été reportée « au quinzième jour suivant la date de la publication du « Bulletin officiel des finances publiques » commentant la contribution ».

Le commentaire, qui doit préciser de nombreux points techniques relatifs à l’application de la taxe et son assiette, n’a pas encore été publié. Il devrait l’être ces jours-ci. En attendant, la date à laquelle les entreprises devront s’acquitter de la taxe n’est pas connue.

Lire l’article des Echos